P ba proprietes.large
Livre
Cercle et sphère / Phénomènes du ciel

Barthélemy l’Anglais

Suffolk (Royaume-Uni), vers 1190 - Magdebourg (Allemagne), 1272

Van den Proprieteyten der Dinghen

Haarlem : Jacob Bellaert, 1485

Bibliothèque de Valenciennes


Les deux premiers chapitres du Livre de la Genèse


De proprietatibus rerum [Livre des propriétés des choses], rédigé par Barthélemy l’Anglais au couvent de Magdebourg (Allemagne) entre 1230 et 1250, est tout à la fois une des premières encyclopédies chrétiennes et un des premiers essais d’harmonisation et de vulgarisation des savoirs. Rédigé en latin, il est composé de dix-neuf livres (selon la symbolique des douze signes du zodiaque et des sept planètes, mais également des dix-huit chœurs d’anges que préside Dieu). Son contenu s’appuie sur la doctrine chrétienne – toutes les notions et réalités dont la Bible fait mention et leurs clefs d’interprétation –, mais également sur les écrits d’Aristote, de Platon et de Pline l’Ancien, et sur des notions arabo-musulmanes. Obéissant globalement à une hiérarchie de l’univers, le lecteur parcourt les réalités spirituelles (livres 1 à 3), par le biais des éléments (4), à l’homme (5 à 7), la cosmologie et les principes de la matière (8 à 10), puis l’inventaire des réalités terrestres à travers une progression par élément : air, eau et terre (11 à 18). Le livre 19, traitant des accidents, s’attache aux goûts, aux odeurs, aux poids et mesures, et à la science des nombres. Le succès de l’ouvrage fut tel qu’il connaîtra près d’une centaine de versions manuscrites en latin et de nombreuses traductions en français, anglais, allemand, néerlandais, espagnol et italien. En 1372, le roi Charles V, dit le Sage, commande pour son usage à Jean Corbechon, ermite de l’ordre de Saint-Augustin, une version française qui fera référence.

← Œuvre précédente Œuvre suivante →