S3 ml untitled1.large
Objet
Bizzareries et étrangetés

Mark Luyten

Anvers (Belgique), 1955 – Vit et travaille à Anvers (Belgique)

Untitled

[Sans titre], 1995

Chaussures, coquillages

20,5 x 28,5 x 12 cm

Courtesy Mark Luyten et Galerie Micheline Szwajcer, Bruxelles


Ces chaussures en cuir usées, dont les lacets sont défaits, appartiennent à l’artiste lui-même. Mark Luyten les a remplies avec des coquillages provenant des plages de la mer du Nord.
Au milieu des années 1990, lorsqu’il conçoit cet assemblage surréaliste tout droit sorti d’un rêve, il est invité par le Walker Art Center de Minneapolis à produire des installations in situ. Pendant deux ans, il y séjourne à chaque saison, déplaçant les différents objets amenés la première fois et en apportant de nouveaux. Il les dispose alors dans des lieux hors des espaces d’exposition : le bureau d’un conservateur, le rebord d’une fenêtre du restaurant du musée, un couloir, un escalier... Parmi les œuvres réalisées là-bas, on compte justement une boîte pleine de coquillages. C’est également lors d’un de ses séjours aux États-Unis qu’il utilise cette paire de chaussures, après avoir marché plusieurs kilomètres, pour la remplir d’argile. Mark Luyten a ainsi régulièrement investi les rapports que l’être humain entretient avec le paysage, en se concentrant en particulier sur notre difficulté à réellement satisfaire notre désir d’entrer en contact avec la nature.
Ramassés sur la plage comme un souvenir de balade au bord de la mer, les coquillages changent de nature en étant compactés à l’intérieur des chaussures. À la manière d’un ready-made plus fictionnel que réaliste, on peut imaginer mille histoires autour de cette œuvre. Les cailloux sont-ils ceux d’un Petit Poucet perdu au bord de la mer ? Alors que l’on n’a normalement pas besoin de souliers pour marcher au bord de l’eau, un tapis de coquillages ne peut-il pas devenir blessant pour nos pieds ? Et en mettant ceux-ci dans nos chaussures pour les enlever du passage, ne vont-ils pas les abîmer encore davantage ?...

← Œuvre précédente Œuvre suivante →