Perpetual Return, 2014
Rachel Garrard
S8 rg perpetual.large
Video
Femme / Géométrie / Écriture

Rachel Garrard

Devon (Royaume-Uni), 1984 – Vit et travaille à New York (États-Unis)

Perpetual Return

[Retour perpétuel], 2014

Film sans son en noir et blanc

11 minutes et 11 secondes

Courtesy Rachel Garrard, New York


Ce film récent de Rachel Garrard concentre l’attention sur le visage, le buste et la main de l’artiste. Le plan est fixe, le fond tout à fait neutre, et l’artiste est placée au centre de l’image. Durant les premières secondes du film, Rachel Garrard reste immobile, fixant l’objectif, ce qui concentre l’attention du spectateur sur la dissymétrie du visage et ses mouvements presque imperceptibles. Puis l’artiste, lentement et soigneusement, trace à la craie grasse des lignes blanches sur son visage, en partant toujours d’une extrémité pour aboutir à une autre. Elle divise ainsi son visage tout d’abord en deux dans le sens de la hauteur, puis en quatre dans le sens de la longueur, en respectant un ordre préétabli, mais dont le sens et la finalité nous échappent.
La gestuelle tout à la fois souple et précise de l’artiste produit peu à peu une composition graphique qui vient se superposer à la forme de son visage et presque l’encadrer. La multiplication et le croisement des lignes horizontales, verticales et diagonales le saturent assez vite, si bien qu’il devient presque impossible de les distinguer entre elles.
À la fois dessin anatomique, diagramme tout droit sorti de Della simmetria de i corpi humani d’Albrecht Dürer et plan d’architecture de cathédrale, ce tracé tout à la fois chorégraphique et géométrique hypnotise radicalement notre attention et fait presque oublier que le corps de l’artiste et l’image elle-même se fondent progressivement dans le blanc jusqu’à leur effacement total. Mais, alors que l’issue semble fatale, la vidéo soudain se rembobine, rendant la gestuelle encore plus hypnotique et sensuelle.

← Œuvre précédente Œuvre suivante →