S8 go hands.large
Photographie
Trésors / Empreinte / Main

Gabriel Orozco

Xalapa (Veracruz, Mexique), 1962 – Vit et travaille entre Mexico (District fédéral de Mexico, Mexique), New York (New York, États-Unis) et Paris

My Hands are my Heart

[Mes Mains sont mon cœur], 1991

Photographie couleur

25,3 x 34,3 chaque élément

Collection Van Abbemuseum, Eindhoven, Pays-Bas


Les deux photographies formant My Hands are my Heart présentent les deux phases successives d’un mouvement produisant l’œuvre elle-même : l’artiste presse entre ses deux mains une boule d’argile afin de façonner un objet en forme de cœur qui, une fois les mains rouvertes, conserve la trace du processus qui l’a généré. Se créent ainsi des jeux d’échos entre l’absence et la présence du corps, l’organique et le minéral, le chaud et le froid, l’invisible et le visible, l’intérieur et l’extérieur, le caché et le découvert, la pulsation et l’immobilité, le donné et le créé, l’intimité et l’altérité… À travers une économie de moyens – tant en termes de matériaux que de processus –, cette œuvre fragile et délicate se fonde ainsi sur un équilibre subtil entre le caractère tangible de l’objet et ses propriétés mentales, sensorielles et poétiques.
À la fois humble et complexe, elle contient également un message politique relatif à l’engagement de Gabriel Orozco vis-à-vis de la société et à son rôle d’artiste au sein du monde actuel. D’un côté, il revendique ne pas avoir d’atelier fixe et base son travail sur les matériaux qu’il trouve au fil de ses voyages et de ses séjours de par le monde ; de l’autre, il s’oppose clairement à la monumentalité et au spectacle que développent certains de ses pairs. Pour exemple, l’argile utilisée dans My Hands are my Heart n’est pas celle que les sculpteurs utilisent habituellement, mais a été simplement achetée dans une briqueterie mexicaine. L’œuvre s’apparente ainsi à une synthétique et élégante matérialisation des principes et du processus de création propres à Gabriel Orozco. Aussi, le point de départ de chaque œuvre est fondé chez lui sur une prise de conscience de soi au centre de l’acte artistique et sur une interaction personnelle entre la réalité et le reste du monde.

← Œuvre précédente Œuvre suivante →

Autres
Œuvres

Path of Thought
Path of Thought, 1997
Gabriel Orozco
Hand Pressing Five Balls Into a Mass, After a Drawing
Hand Pressing Five Balls Into a Mass,...
Gabriel Orozco