S8 go balls.large
Sculpture
Bizzareries et étrangetés / Empreinte

Gabriel Orozco

Xalapa (Veracruz, Mexique), 1962 – Vit et travaille entre Mexico (District fédéral de Mexico, Mexique), New York (New York, États-Unis) et Paris

Hand Pressing Five Balls Into a Mass, After a Drawing

[Main pressant cinq boules dans un amas, puis un dessin], 2002

Mine graphite, motte de terre

8,9 x 16,5 x 13,3 cm

Fonds régional d’art contemporain de Picardie, Amiens


Pour cette sculpture recouverte d’un motif abstrait alternant aplats noir profond et réserves dans la terre elle-même, Gabriel Orozco a choisi un intitulé neutre et précis décrivant simplement son processus de création. Libéré a priori de toute interprétation poétique et esthétique, le visiteur visualise en revanche facilement le mouvement des mains de l’artiste pressant cet amas de matière informe. Aussi aurait-on naturellement envie de vérifier si nos propres mains pourraient correspondre aux marques laissées par le passage de celles de l’artiste, et l’on comprend assez vite la satisfaction que peut générer un tel acte sur la matière.
Les différentes cavités rapprochent formellement cette œuvre d’un crâne humain et rappelle la sculpture Black Kites, boîte crânienne recouverte d’un quadrillage réalisé à la mine de plomb. Néanmoins, la matière malléable de la terre ouvre à plus de possibilités plastiques et graphiques que l’os humain. Le motif de recouvrement utilisé ici est, lui, très proche d’une série de peintures fondées sur des rythmes alternant lignes droites, demi-cercles et cercles. Ces derniers, et tous leurs dérivés, sont considérés par Gabriel Orozco comme à l’origine de toute chose et permettent selon lui de figurer les cycles fondateurs du monde.

← Œuvre précédente Œuvre suivante →

Autres
Œuvres

Path of Thought
Path of Thought, 1997
Gabriel Orozco
My Hands are my Heart
My Hands are my Heart, 1991
Gabriel Orozco