S11 a daim.large
Sculpture
Animaux / Nature

Anonyme

Daim couché

Royaume de Chu, Époque des Royaumes Combattants, IVe – IIIe siècle avant JC

Bois sculpté avec traces de polychromie

Hauteur : 89 cm

Galerie Jacques Barrère, Paris


Cette sculpture animalière d’un grand raffinement reproduisant un daim provient de la Chine antique des IVe-IIIe siècles avant notre ère. Les restes de laque et de polychromie parvenus jusqu’à nous permettent d’en saisir encore la finesse d’ornementation d’origine. Et si les traits sont particulièrement réalistes, les proportions sont réduites afin de limiter l’encombrement des tombes. En effet, à l’époque des Royaumes combattants, et particulièrement dans la province d’Hubei – appartenant alors au royaume de Chu –, la coutume se répand d’enterrer des objets tout autour du mort. On y dénombre des éléments de la vie courante, des vases, des coupes, des instruments de musique, des armes, des figurations humaines ou animales et des monstres protecteurs. On préparait alors les funérailles des années à l’avance comme on prépare un voyage – ce que la mort est d’une certaine façon. Les objets et les sculptures préfigurent ainsi l’environnement matériel et spirituel que le défunt souhaite retrouver dans l’au-delà, les animaux représentant les compagnons fidèles de cet ultime voyage.
En Chine, le culte des animaux est très ancien. On peut les classer en quatre catégories : les animaux à carapace (dont l’ancêtre est la tortue), à écailles (le dragon), à plumes (le phénix) et enfin à poils (la licorne). Créature insaisissable et gracieuse, le daim est l’animal sacré par excellence. Considéré comme le plus opérant des porte-bonheur, il est toujours placé en un seul exemplaire dans un vide spécialement aménagé sous le cercueil. Les bois qui ornent son port de tête royal sont d’origine naturelle et plus ancienne que la sculpture elle-même. Ils sont perçus comme le réceptacle de l’âme de l’animal auquel ils appartiennent et confèrent ainsi à la sculpture sa charge magique.

← Œuvre précédente Œuvre suivante →