Js blank2.large
Photographie
Cercle et sphère

Jana Sterbak

Prague (République Tchèque), 1955 – Vit et travaille à Montréal (Canada)

Atlas

2002

Photographie couleur

35,5 x 23 cm

Collection Frac Haute-Normandie, Rouen


Cette photographie de Jana Sterbak présente, au sein d’un environnement architectural d’arcs et de colonnes, une personne vêtue d’un costume sombre, maintenant avec sa main une grande sphère en verre sur son épaule. Celle-ci fait partie d’une série de quinze sphères monumentales en verre composant Planétarium de Jana Sterbak. Elle les a réalisées en 2000-2002 à Marseille, dans les ateliers du CIRVA – Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques –, avec la collaboration des meilleurs souffleurs de verre. Comme le souligne l’artiste, « dans mon travail, les matériaux sont actifs, c’est en voyant la matière passer “naturellement” de l’état de magma à celui de sphère que je me suis approchée de l’imaginaire lié à l’origine du système solaire ». En effet, pour Jana Sterbak, la transformation de la pâte liquide, rougeâtre et brûlante en matière translucide, pétrifiée et froide est une triple évocation de la création des planètes et des astres de par le geste démiurge du souffleur de verre, la transmutation de l’immatériel en réalité concrète et la métamorphose du fluide en totalité sphérique.
La photographie quant à elle apporte de la profondeur au projet en l’inscrivant au sein de l’espace architectural d’un des cours de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, haut lieu séculaire de la création et du savoir. Elle développe également une dimension symbolique et mythologique en s’appropriant la figure du Titan Atlas portant le monde.
Selon certains écrits antiques, Atlas aurait été le premier astronome à découvrir la science des sphères. Il a surtout été condamné à soutenir éternellement la voûte céleste pour avoir résisté à Zeus au cours de la lutte entre les Titans, menés par Cronos – le père de Zeus –, et ce dernier. Il est aussi le frère de Prométhée qui, lui, a volé le feu aux dieux pour l’offrir aux hommes. Ils incarnent ainsi deux figures de rébellion – liées au cosmos et à un des quatre éléments – ayant défié les volontés divines ; ils en seront dès lors châtiés.
Il est également possible d’interpréter cette photographie comme une figuration de la Fortune à travers d’une part la technique de fabrication des sphères qui, entre la volonté de l’artiste, le savoir-faire du souffleur et les propriétés du matériau, laisse une grande part au hasard ; et d’autre part le motif même de la sphère, habituellement au sol ou sous les pieds de la Fortune et que le rebelle Atlas s’est ici appropriée, tel l’artiste qui se met en danger pour la pratique de son art et défie les lois, les savoirs et les éléments.

← Œuvre précédente Œuvre suivante →

Autres
Œuvres

Artist as combustible
Artist as combustible, 1986-2001
Jana Sterbak
Artist as combustible
Artist as combustible, 1986
Jana Sterbak