Le Monde n’est qu’illusion

Ouvrages transversaux entre vertu religieuse et éthique humaniste, les livres d’emblèmes – ou emblemata – ont été très populaires en Europe du XVIe au XVIIe siècles. Tout autour d’images à clef thématiques, ils réunissent d’un côté des paroles des Pères de l’Église, des principes moraux ou des vers d’auteurs classiques, et de l’autre des proverbes, des dictons ou des maximes d’usage plus courant, délivrant ainsi au plus grand nombre les règles essentielles de la sagesse et de la clairvoyance.

Ce deuxième chapitre met en correspondance trois emblemata et quatre œuvres contemporaines (Ismaïl Bahri, Laurent Grasso, Alicja Kwade, Fabrice Samyn) à travers lesquelles notre personnage va prendre conscience des phénomènes d’illusion que produit le réel qui l’entoure. Elles lui révèlent non seulement l’importance de la perception visuelle et sensorielle, mais surtout la capacité de l’esprit humain à déjouer les pièges des apparences.


Delle allusioni, imprese et emblemi
Delle allusioni, imprese et emblemi
Principio Fabricii
Gabrielis Rollenhagii Selectorum emblematum centuria secunda
Gabrielis Rollenhagii Selectorum emblematum centuria secunda
Gabriel Rollenhagen
De Goddelycke voorsienigheydt, uytgebeeldt in Joseph onder-coninck van Egypten
De Goddelycke voorsienigheydt, uytgebeeldt in Joseph onder-coninck van Egypten
François Nerrincq
Ligne
Ligne, 2011
Ismaïl Bahri
Revival of Dead Elements
Revival of Dead Elements, 2015
Alicja Kwade
Suppose you don't exist
Suppose you don't exist, 2013
Fabrice Samyn
Studies Into the Past
Studies Into the Past
Laurent Grasso
Prochain chapitre : Objets mystérieux, armes magiques