Épilogue

Au sortir de l’exposition, notre personnage – et le visiteur – voit poindre le jour sans avoir obtenu toutes les réponses à ses interrogations, mais fort de l’expérience du voyage. Sans renaître véritablement à lui-même, il en sort néanmoins plus profondément transformé qu’il ne l’imagine. La rencontre avec l’œuvre d’art a en effet ceci de magique : au-delà du plaisir visuel et du rapport intime avec l’acte de création, elle ouvre son esprit tout à la fois sur des voies intérieures situées au plus profond de son être et sur d’infinis possibles qui le projettent au plus loin de sa conscience, de ses espoirs ou de ses rêves. Aussi, comme le professait Pablo Picasso, « l’art sert à se laver l’âme de la poussière de tous les jours ».


Blaise Pascal, Pensées, 1656-1662 (extrait)


One Second of Silence (Part 1 – New York)
One Second of Silence (Part 1 – New York), 2005
Edith Dekyndt
One Second of Silence (Part 4 – Rotterdam)
One Second of Silence (Part 4 – Rotterdam), 2009
Edith Dekyndt
Souvenir enroulé d'un matin bleu
Souvenir enroulé d'un matin bleu, 1969
Gina Pane
Fenêtre au vent
Fenêtre au vent, 2013
Laurent Pernot