Sans titre
Sans titre, 2006
Yazid Oulab
Sans titre
Sans titre, 2006
Yazid Oulab

Yazid Oulab


Texte de Abdelkader Damani à propos du travail de Yazid Oulab


Né en 1958 près de Constantine en Algérie, Yazid Oulab est diplômé de l’École des Beaux-Arts d’Alger, puis de l’École d’Art de Luminy à Marseille, où il vit actuellement. À travers l’utilisation de médiums aussi divers que l’installation, la sculpture, le dessin ou encore la vidéo, il engage un dialogue critique entre sa propre expérience de vie et l’histoire de son pays de naissance. « Tout mon travail est une réflexion politique sur la mémoire tronquée de l’Algérie dont le passé culturel et philosophique est occulté, comme si tout avait commencé avec la guerre d’Algérie. Je veux montrer que d’autres racines nous nourrissent », fait observer l’artiste. On retrouve donc dans son œuvre du barbelé, de la peau de mouton, des cages à oiseaux, des tapis, des couteaux, des stylets, mais également des échafaudages, des fils à plomb, des crayons de graphite, des truelles ou des clous, soit autant d’instruments de l’ouvrier en bâtiment qu’il a tout d’abord été lors de son arrivée en France. Mais ses recherches s’enracinent surtout dans la tradition soufie, courant initiatique et ésotérique de l’islam. Elles en révèlent toute la symbolique et la spiritualité à travers les notions de lien et de transmission, d’étirement du temps et d’instant poétique pur, voire de transe et d’extase.