La Cosmographie universelle, contenant la situation de toutes les parties du monde, avec leurs propriétez & appartenances
La Cosmographie universelle, contenant la situation de toutes les parties du monde, avec leurs propriétez & appartenances
Sebastian Münster

Sebastian Münster


Savant et cartographe allemand, Sebastian Münster est né en 1488 à Ingelheim. À dix-sept ans, il entre dans l’ordre des Franciscains. Parallèlement, il étudie la théologie à l’Université de Heidelberg, puis de Tübingen d’où il sort diplômé en 1518. Il enseigne ensuite l’hébreu, le grec, la géographie, la cartographie et les mathématiques dans différentes institutions religieuses, dont le monastère de Sainte-Catherine à Rouffach (Alsace). Après une rencontre avec Martin Luther (1483-1546), il se convertit à la Réforme et devient professeur à l’Université de Heidelberg jusqu’en 1527. Il part ensuite enseigner la théologie et l’hébreu à Bâle (Suisse), où il décède de la peste en 1552. Il est l’auteur d’un dictionnaire trilingue latin-grec-hébreu, puis participe à une traduction de la Bible en hébreu qui sera éditée vers 1535. Mais son chef-d’œuvre demeure la Cosmographia Universalis, première description du monde en langue allemande, imprimée en 1544 à Bâle. Composée de neuf livres dans sa version originale, elle sera régulièrement réimprimée puis complétée jusqu’en 1628. De nombreux collaborateurs y ont participé, ainsi que les meilleurs illustrateurs dont le Bâlois Hans Holbein le Jeune (1497-1543). Si l’on y retrouve la description des mœurs et des modes de vie de l’époque, elle réunit surtout des vues des principales villes européennes, témoignage irremplaçable du développement des métropoles au XVIe siècle, ainsi que les premières cartes des continents américain, africain et asiatique.