Astronomicum Caesareum
Astronomicum Caesareum
Petrus Apian
Cosmographia
Cosmographia
Petrus Apian

Petrus Apian


Né en 1495 à Leisnig (Allemagne), Petrus Apian – de son véritable nom Peter Bennewitz ou Bienewitz – est un mathématicien célèbre pour ses travaux dans les domaines de l’astronomie et de la cartographie. Après avoir suivi l’enseignement de l’école latine de Rochlitz, il poursuit entre 1516 et 1519 des études à l’Université de Leipzig. C’est durant cette période qu’il latinise son nom – comme nombre de ses pairs – en Petrus Apianus. Il fréquente ensuite l’Université de Vienne, l’une des plus réputées dans les domaines des mathématiques, mais la peste l’en chasse en 1521. Il est alors l’auteur d’un planisphère publié en 1520 et l’un des premiers astronomes à proposer l’observation des mouvements de la Lune afin de déterminer les longitudes. Trois ans plus tard, il édite Cosmographia seu descriptio totius Orbis à Landshut, ville importante située au sud-est de la Bavière et rivale de Munich. Cet ouvrage est l’aboutissement de ses recherches sur l’astronomie et la navigation à partir des travaux de Claude Ptolémée (90 ap. J.-C.-168 ap. J.-C.). Il connaît par la suite plus de trente rééditions en quatorze langues et demeure populaire jusqu’à la fin du XVIe siècle. Petrus Apian est dès lors titulaire d’une chaire de mathématiques à l’Université d’Ingolstadt. Favori de Charles Quint, il est fait chevalier de l’Empire germanique en 1535. Et malgré des propositions des universités les plus prestigieuses de son temps, il reste fidèle à Ingolstadt jusqu’à sa mort en 1551.