Sic Transit Gloria Mundi
Sic Transit Gloria Mundi, 2012
Mircea Cantor

Mircea Cantor


Mircea Cantor est né en Roumanie en 1977. Il dit de lui qu’il vit et travaille on earth. En se revendiquant sans ancrage, il s’autorise un regard critique et acéré sur le monde, son histoire, ses bouleversements sociaux et ses contradictions culturelles. À travers ce qu’il nomme « la nécessité d’incertitude », il interroge ainsi nos attitudes et nos comportements face à des notions universelles telles que le pouvoir, le savoir, la vérité ou encore la mort. La vidéo Vertical Attempt (2010), d’à peine une seconde, est à l’image de cette conscience aiguë du réel : le fils de l’artiste, assis près d’un évier, coupe régulièrement l’eau à l’aide d’une paire de ciseaux, ce qui produit irrémédiablement un écran noir. Avec une grande économie de moyens, elle traduit la franche lucidité de l’artiste : dans son geste innocent et cruel, l’enfant sectionne le flot du temps, l’ordre naturel des choses, pour faire advenir à sa guise le néant ou les ténèbres. Mais le plus souvent, ses installations, sculptures, films, vidéos, photographies ou dessins laissent à l’esprit la rémanence d’une grâce : on y est en suspension, au seuil d'un espace ouvert, sensible, doucement incertain, au sein duquel l’aujourd’hui et l’hier se confondent, l’histoire collective et les vécus personnels se télescopent. Ainsi, dans Sic Transit Gloria Mundi, le récit prend une couleur plus poétique, presque contemplative et métaphysique, à l’instar d’une véritable parabole visuelle sur l’éternité des lois du monde.