Atlas
Atlas, 2002
Jana Sterbak
Artist as combustible
Artist as combustible, 1986
Jana Sterbak
Artist as combustible
Artist as combustible, 1986-2001
Jana Sterbak

Jana Sterbak


Née en 1955 à Prague, mais vivant et travaillant au Canada depuis 1968, Jana Sterbak est l’une des créatrices les plus importantes de la scène artistique québécoise contemporaine. Même si elle s’est fait connaître par des installations, des sculptures et des vidéos particulièrement radicales, « la base de presque toutes [ses] œuvres est la performance », ainsi qu’elle tient à le souligner. Lorsqu’elle en est le sujet central, l’artiste engage alors son propre corps à travers des gestes poétiques et des situations symboliques qui visent principalement à interroger le sens et les expressions de la condition humaine au sein de notre monde contemporain, entre tragédie et absurdité, liberté et asservissement, violence et résilience, fascination et répulsion. Elle emploie ainsi régulièrement des matières ou des sécrétions corporelles comme les cheveux, le poil, la sueur ou les larmes pour des travaux faisant référence à l’identité féminine et/ou masculine, ou à la mort et la maladie, en particulier l’épidémie de sida. Dans une volonté d’agir tout aussi bien sur le registre de l’affectif et de l’intime que sur des valeurs culturelles plus collectives, elle utilise également dans ses sculptures des matériaux comme le chocolat, le pain, le feu, la glace ou encore la viande crue pour une de ses œuvres les plus célèbres : Vanitas : robe de chair pour albinos anorexique (1987), véritable robe du soir confectionnée avec des bavettes de bœuf fumées et présentée sur un mannequin de vitrine.