Objects in Mirror Are Clearer than They Appear
Objects in Mirror Are Clearer than They Appear, 2010
Ignasi Aballí
Objects in Mirror Are Darker than They Appear
Objects in Mirror Are Darker than They Appear, 2010
Ignasi Aballí
Objects in Mirror Are Like They Appear
Objects in Mirror Are Like They Appear, 2010
Ignasi Aballí
Objects in Mirror Are Brighter than They Appear
Objects in Mirror Are Brighter than They Appear, 2010
Ignasi Aballí

Ignasi Aballí


Ignasi Aballí est né en 1958 à Barcelone. Après avoir expérimenté pendant plusieurs années le médium pictural, il ouvre son travail, au début des années 1990, à un éventail de pratiques aussi large que l’écriture, la vidéo, la photographie, la sculpture et l’installation. Favorisant des procédés hybrides d’appropriation et de manipulation de textes, d’objets ou d’images, il investit dès lors des processus liés au langage, à la représentation, aux systèmes de construction du sens et à la notion de temps. Il s’attache ainsi à des lieux, des phénomènes ou des surfaces où la perception est mise en doute, là où ce qui est audible s’entend à peine, là où ce qui est fortuit n’est pas seulement le fruit du hasard, ou, comme le dit l’artiste lui-même, là où l’œuvre est le support de ce qui est absent, de ce qu’il faut chercher ailleurs, sans doute à la frontière entre le visible et l’invisible. Par le biais du poids des mots ou de la densité des images, chacune de ses propositions bouleverse les bases établies du regard et met donc en doute nos modes de vision et de compréhension du monde.