Souvenir enroulé d'un matin bleu
Souvenir enroulé d'un matin bleu, 1969
Gina Pane
Feu
Feu, 1973
Gina Pane
Situation idéale : l'artiste entre ciel et terre
Situation idéale : l'artiste entre ciel et terre, 1969
Gina Pane
Terre protégée II, Pinerolo, juin 1969
Terre protégée II, Pinerolo, juin 1969, 1970
Gina Pane
Dessin verrouillé
Dessin verrouillé, 1968
Gina Pane

Gina Pane


Gina Pane est née en 1939 à Biarritz, d’un père italien et d’une mère autrichienne. Elle passe son enfance en Italie, avant de revenir à Paris afin de poursuivre des études à l’École des Beaux-Arts de 1961 à 1966. Après avoir réalisé des peintures et des sculptures géométriques, elle ouvre son travail sur l’installation et l’intervention directe dans le paysage. Elle remet alors en question nos rapports avec la nature, forme de militantisme artistique pour sa préservation. Gina Pane s’investit ensuite dans l’art corporel, dont elle deviendra une des figures phares en France. En 1973 à Milan, elle réalise devant un public exclusivement féminin Azione sentimentale, performance durant laquelle elle s’enfonce des épines de rose tout le long du bras, puis s’ouvre la paume de la main avec une lame de rasoir afin d’incarner la tige et les pétales de la fleur. Car si Gina Pane est réputée pour la violence qu’elle s’inflige, il ne faut pas voir dans son geste une mise en péril de son propre corps, mais un acte rituel « lucide, prudent et retenu », comme elle tient à le souligner. Au milieu des années 1980, elle utilise des plaques de fer, de cuivre, de verre, de feutre ou de bois afin de réaliser des compositions murales qui rendent hommage aux premiers saints chrétiens, les propriétés propres à chaque matériau comme la transparence, la brillance ou l’altération dans le temps exprimant les états de leurs corps martyrs ainsi que le sacrifice de soi chers à cette artiste décédée à Paris en 1990.