Senza titolo
Senza titolo, 2009
Claudio Parmiggiani
Senza titolo
Senza titolo, 2012
Claudio Parmiggiani

Claudio Parmiggiani


Claudio Parmiggiani est né en 1943 en Italie. Entre 1958 et 1960, il poursuit des études à l’Institut des Beaux-Arts de Modène, puis se perfectionne dans l’atelier de Giorgio Morandi à Bologne. Proche du mouvement de l’Arte Povera, en particulier de Mario Merz, il développe un travail d’installation, de sculpture, de peinture et de photographie qui s’attache à évoquer poétiquement le monde. Les notions d’histoire, de mémoire, de souvenir, de destruction, de naufrage, d’abandon, de disparition et d’effacement y sont ainsi centrales. Il met également en œuvre des moments de basculement entre le classicisme et la modernité, la figuration et l’abstraction, la tradition et le réel contemporain. Aussi les motifs de la pierre, de la bougie, de la fenêtre, de la bibliothèque, de la cloche d’église, du bateau ou des planètes y trouvent naturellement leur place. Ce qui lui permet également de tracer des lignes et des liens entre passé et présent, infime et immense, proche et lointain, terre et cosmos… Ces ambivalences fondatrices vont l’amener peu à peu à explorer l’ombre, en particulier au sein de tableaux de fenêtres, de bibliothèques ou d’envols de papillons travaillés à la suie ou à la cendre. Ce processus qu’il intitule Delocazione tient tout à la fois d’un négatif du réel et d’un dépôt de poussière noire qui se révélerait une fois les choses retirées, disparues ou détruites, l’idée d’incendie, de tremblement de terre, de cataclysme ou de destruction finale n’étant pas éloignée.