L'atmosphère, météorologie populaire
L'atmosphère, météorologie populaire
Camille Flammarion

Camille Flammarion


Astronome français et membre actif de nombreuses sociétés savantes, Camille Flammarion est né en 1842 à Montigny-le-Roi et mort en 1925 à Juvisy-sur-Orge. Ses découvertes dans les domaines de l’astronomie, de l’atmosphère et du climat lui ont ainsi valu l’obtention de la Légion d’honneur en 1881. Mais ce sont surtout ses ouvrages de vulgarisation scientifique qui l’ont rendu célèbre, en particulier L’Astronomie populaire publiée en 1879. À cinq ans, il est bouleversé par une éclipse annulaire qu’il observe sur la surface de l’eau d’un seau. Après avoir été éduqué par le curé de son village natal, il poursuit des études au séminaire de Langres. En 1858, son père trouve un emploi à Paris au studio de photographie Tournachon-Nadar. Flammarion devient alors apprenti chez un graveur ciseleur qui lui apprend le dessin, puis est accepté comme élève astronome à l’Observatoire impérial de Paris. En 1865, il est promu rédacteur scientifique du journal Le Siècle et entreprend des ascensions en ballon ou des vols en aérostat afin de vérifier ses recherches sur l’atmosphère. Parallèlement, il assiste à des séances spirites où il croise Victor Hugo. En 1883, il fonde l’Observatoire de Juvisy-sur-Orge et en 1887 la Société astronomique de France. Son frère cadet, Ernest, est le fondateur des Éditions Flammarion. C’est sur les bénéfices effectués grâce à la vente de L’Assommoir d’Émile Zola que fut financée L’Astronomie populaire, qui sera tirée à cent trente mille exemplaires entre 1879 et 1924.