Earthwork
Earthwork, 1972
Anthony McCall

Anthony McCall


Anthony McCall est né en 1946 à St Paul’s Cray en Grande-Bretagne. Comme nombre de ses contemporains britanniques, il a commencé sa carrière durant les années 1960 par des travaux analytiques sur le paysage et des interventions éphémères au sein du territoire naturel. Aussi le film en tant que médium a-t-il été tout d’abord utilisé pour sauvegarder la mémoire de ses performances et de ses installations in situ avant de devenir le cœur de son travail. En effet, installé à New York, il y explore tout le potentiel de la pellicule et du projecteur cinématographiques en eux-mêmes. Il met alors au point, en 1973, Line Describing a Cone, film 16 mm extrêmement précis et sophistiqué, réalisé à la main, image par image, et qui produit des faisceaux inédits de lignes géométriques lumineuses dans un espace saturé de fumée. Et ce que diffuse le projecteur cinématographique va être considéré, au fil de ses recherches, comme un véritable pinceau dessinant en direct des arabesques mouvantes, continues et presque palpables de lumière. Le visiteur est alors invité à frôler le faisceau, à tourner autour, à le traverser, puis à aller se glisser entre les lignes. Tout à la fois film, environnement et dessin, chacun de ses projets propose ainsi une expérience visuelle et spatiale indéfinissable, et pourtant d’une évidence et d’une limpidité déroutantes, la prouesse technique s’effaçant au profit d’un enchantement et d’un émerveillement immédiats.